• A la une

    Vivre à MionnaySanté

    COVID-19 : Quelles précautions sanitaires ?

    En savoir plus
  • A la une

    Actualité

    Suivez désormais MIONNAY sur Facebook !

    En savoir plus
  • A la une

    Vivre à MionnayAssociations

    Découvrez la liste des associations de Mionnay

    En savoir plus

Mionnay, porte de la Dombes

Localisation de Mionnay en France

Agenda des évènements

Janvier 2021

sam. 23

Distribution de sacs jaunes par le Conseil Municipal des jeunes

en savoir +

Février 2021

ven. 05

dim. 28

Mars 2021

ven. 05

ven. 19

Avril 2021

ven. 02

Consulter l'agenda complet

Mionnay en bref...

Actualités

Vœux de la municipalité – 2021

Les conditions sanitaires n’ayant pas permis de maintenir la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité, Henri Cormorèche, maire de Mionnay, ses adjoints et ses conseillers municipaux ont tenu à vous adresser leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année à travers cette courte vidéo. […]

Les conditions sanitaires n’ayant pas permis de maintenir la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité, Henri Cormorèche, maire de Mionnay, ses adjoints et ses conseillers municipaux ont tenu à vous adresser leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année à travers cette courte vidéo.

Actualités de Mionnay

Inscription à l’école aux mille étangs

Si vous avez un enfant né en 2018 ou avant et que vous souhaitez l’inscrire à l’école élémentaire ou maternelle de Mionnay pour la rentrée 2021, rien de plus simple : […]

Si vous avez un enfant né en 2018 ou avant et que vous souhaitez l’inscrire à l’école élémentaire ou maternelle de Mionnay pour la rentrée 2021, rien de plus simple :

  1. Contactez au plus vite la directrice de l’école, Sandrine Ignatio, afin de l’informer de votre souhait d’inscription au 04 78 91 81 95 le mardi matin et le jeudi toute la journée (sinon n’hésitez pas à laisser un message).
  2. Rendez-vous en mairie pour l’inscription avec un justificatif de domicile et votre livret de famille.
  3. Déposez ensuite dans la boîte aux lettres de l’école élémentaire la copie des pages de vaccination concernant le DTPolio du carnet de santé et les photocopies du livret de famille.

Madame Ignatio, directrice de l’école, prendra alors contact avec vous afin de fixer un rendez-vous pour vous rencontrer, vous et votre enfant.

Actualités

Lutte contre l’habitat indigne

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, le gouvernement a souhaité mettre en place un numéro unique national, le 0 806 706 806 ( appel non surtaxé). […]

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne, le gouvernement a souhaité mettre en place un numéro unique national, le 0 806 706 806 ( appel non surtaxé).

Ce numéro permet à chaque personne d’être mise en relation directement avec un conseiller juriste de son ADIL locale.

Ainsi si une personne indique résider dans le département de l’AIN, son appel sera automatiquement relayé vers le standard téléphonique l’ADIL de l’Ain.

Ce numéro, complémentaire à la ligne téléphonique de l’ADIL 01 ( 04 74 21 82 77), vient renforcer une action visant à sensibiliser et informer le public sur les problématiques liées à l’habitat dégradé.

Dans le cadre de sa mission de service au public et à partir des informations transmises par la personne, l’ADIL de l’Ain explique à celle-ci ses droits et obligations, lui indique les démarches à mettre en œuvre et travaille avec l’ensemble des acteurs présents au sein du Pôle de lutte contre l’habitat indigne.

Afin d’ assurer une réponse  à toute demande sur ce numéro dédié, si un appel ne peut pas aboutir, la personne est invitée à laisser ses coordonnées téléphoniques et l’ADIL de l’Ain reçoit une notification de demande de rappel.

Actualités

Participez au Conseil de Développement

La Communauté de Communes de la Dombes met en place un Conseil de développement. Cette instance de participation est un outil de dialogue et de concertation qui aura notamment la charge du suivi et de l’accompagnement du projet de territoire de la Communauté de Communes de la Dombes. […]

La Communauté de Communes de la Dombes met en place un Conseil de développement. Cette instance de participation est un outil de dialogue et de concertation qui aura notamment la charge du suivi et de l’accompagnement du projet de territoire de la Communauté de Communes de la Dombes.

Un Conseil de développement, c’est quoi ?

Toute Communauté de Communes de plus de 20 000 habitants peut mettre en place un Conseil de développement.

Cette instance est composée de citoyen(ne)s et remplit une mission consultative auprès des élus de la Communauté de communes. Il est un lieu d’expression et de dialogue entre des personnes bénévoles d’horizons très divers, sans mandat politique, qui expriment leurs idées, les mettent en débat et imaginent des projets au profit du territoire et de ses habitants. Il permet de construire collectivement des avis et faire des propositions aux élu(e)s.

Pourquoi s’investir ?

Parce que les citoyens(ne)s aspirent à faire entendre leur voix et à jouer un plus grand rôle dans l’élaboration des décisions qui concernent l’avenir de leur territoire.

Parce que les élu(e)s souhaitent éclairer leurs choix sur les stratégies et les politiques publiques à mettre en œuvre en matière de transports, transition écologique, économie et emploi, développement du numérique, culture, … Les points de vue de leurs concitoyen(e)s viennent compléter les expertises techniques et politiques.

Quels engagements pour les participant(e)s ?

Avoir plus de 18 ans

Participer régulièrement aux activités du Conseil de développement

Être impliqué(e)s

Être force de proposition

S’engager à relayer régulièrement l’actualité des travaux du Conseil de Développement

Quelle est sa composition ?

Il est composé de représentants des milieux économiques, sociaux, culturels, éducatifs, scientifiques, environnementaux et associatifs du périmètre de la communauté de communes.

La composition du conseil de développement doit respecter certaines conditions :

– l’écart entre le nombre d’hommes et le nombre de femmes ne doit pas être supérieur à un,

– la population du territoire concerné doit être représentée dans ses différentes classes d’âge,

– les conseillers communautaires ne peuvent pas en être membres.

Comment candidater ?

Chaque candidat doit retourner la fiche Candidature au conseil de développement avant le 21 janvier 2021 par mail à : instances@ccdombes.fr ou par courrier à la Communauté de Communes de la Dombes.

L’installation du Conseil de Développement sera fixée au premier trimestre 2021.

Actualités

L’imbroglio des Jardins de Carrel, ou comment la SEMCODA voudrait transformer une résidence séniors en résidence intergénérationnelle sans service

Alors que la SEMCODA avait séduit les élus et les habitants de la commune de Mionnay avec un beau projet de résidence séniors, c’est une résidence intergénérationnelle sans service qu’ils voudraient bientôt inaugurer. […]

Alors que la SEMCODA avait séduit les élus et les habitants de la commune de Mionnay avec un beau projet de résidence séniors, c’est une résidence intergénérationnelle sans service qu’ils voudraient bientôt inaugurer.

Le projet initial répondait pourtant aux attentes des habitants ! A savoir, la construction et la gestion d’une résidence séniors, dans laquelle les personnes âgées pourraient vivre et partager certaines activités, sous la bienveillance d’une maîtresse de maison qui animerait la résidence et organiserait la prise de repas en commun. Séduisant, le modèle a été implanté dans d’autres communes, et notamment à Saint-André-de-Corcy, commune limitrophe, où les retours sont tous positifs !

Réelle volonté politique, le conseil municipal a délibéré le 8 juillet 2016 afin de modifier le PLU (Plan Local d’Urbanisme) et ainsi de permettre la création d’une résidence séniors sur le tènement ciblé. C’est cette modification qui a autorisé la délivrance du permis de construire, le 27 mars 2018, pour la réalisation d’une résidence séniors de 60 logements.

Parallèlement, les riverains ont été impliqués et conviés à plusieurs réunions afin que cette construction future gêne le moins possible leur tranquillité. C’est bien l’utilité publique du projet qui avait permis aux habitants de l’accepter.

Alors qu’en mars 2019, Messieurs Daubié et Perret, respectivement président et directeur de la SEMCODA, s’étaient rendus à Mionnay pour poser la première pierre de la résidence, en novembre de cette même année, le Conseil d’administration de la SEMCODA prévoyait la transformation du modèle de résidence séniors en résidence intergénérationnelle. Henri Cormorèche, maire de Mionnay et administrateur à la SEMCODA, s’était alors opposé à cette décision unilatérale et avait demandé la prise en compte de l’avis de chacune des communes concernées.

En octobre 2020, un permis de construire modificatif a été validé, toujours pour la réalisation d’une résidence séniors, avec des logements sociaux de type PLS et un accès conditionné par un plafond de revenus de 2300 €/mois pour une personne. La transformation en résidence intergénérationnelle n’était pas mentionnée.

 

Aujourd’hui, alors que la construction du bâtiment est presque terminée, les élus de Mionnay constatent amèrement que la SEMCODA ne commercialise pas une résidence séniors, mais bel et bien une résidence intergénérationnelle sous critères sociaux, sans les services prévus initialement.

Le conseil municipal s’est réuni vendredi 11 décembre afin de délibérer sur les modifications imposées par la SEMCODA, et c’est à l’unanimité qu’un avis défavorable a été émis sur la transformation du projet de résidence séniors en résidence intergénérationnelle, et qu’une demande a été faite à la SEMCODA pour le maintien des prestations et services présentés à l’initial du projet.

Parallèlement, le dossier est étudié par le cabinet d’avocats de la commune afin de tout faire pour conserver la résidence séniors avec services.

 

Au-delà des élus, c’est la population de toute une commune qui se sent trahie.

Les riverains ont rencontré le maire afin d’avoir certaines explications et de comprendre comment le permis de construire modificatif a pu être accepté le 26 octobre alors qu’il questionne sur le devenir du bâtiment. Un recours gracieux a été déposé en mairie le 23 décembre, impliquant une réétude du permis de construire modificatif par la commune.

Certains citoyens de Mionnay souhaitent également montrer leur désaccord sur un tel changement qui impliquerait des conséquences inquiétantes sur des aspects sécuritaires aux abords du bâtiment et sur les aspects socio-économiques du village. Une pétition en ligne a été lancée lundi 21 décembre. L’objectif est de recueillir de nombreuses signatures afin de prouver que derrière le conseil municipal, c’est tout un village qui s’oppose à un tel changement de destination.

 

Comment un bailleur social qui se dit partenaire des communes, peut instaurer un tel imbroglio et transformer un projet social de manière unilatérale, sans le consentement des principaux intéressés ? Avec la dégradation des services initialement prévus, comment participer au développement d’une approche davantage bienveillante et inclusive afin de faire du « bien vieillir ensemble » une réalité en France ?

Mionnay n’est malheureusement pas un cas isolé puisque c’est plus de 40 résidences séniors qui ont ou vont être ainsi impactées ; la SEMCODA s’est donnée jusqu’à 2024 pour transformer toutes les résidences séniors en résidences intergénérationnelles en supprimant les services. De quoi dégrader la qualité de vie de nos séniors…